Transmission d'une balayeuse ou autolaveuse

Écrit par les experts Ooreka

La transmission de la puissance du moteur aux fonctions de nettoyage.

Pour connaître le fonctionnement d'une machine de nettoyage, il faut tenir compte de plusieurs aspects :

La transmission de l'énergie du moteur aux différents éléments de la machine de nettoyage dépend principalement de son mode de motorisation : électrique ou thermique.

Transmission avec motorisation électrique

Concerne les moteurs électriques sur secteur ou sur batteries.

Avec la motorisation électrique, il faut tenir compte de plusieurs éléments de transmission :

  • du nombre de vitesses,
  • du type de transmission,
  • de la régulation de la puissance du moteur,
  • de la vitesse de rotation du moteur.

Nombre de vitesses : selon le type de machine

Le nombre de vitesses dépend des machines de nettoyage :

  • engins légers comme la balayeuse racleuse  : souvent une seule vitesse avant et une seule vitesse arrière,
  • machines polyvalentes adaptées aux opérations de nettoyage multiples : plusieurs vitesses de travail régulées par un variateur électrique commandé au tableau de bord.

La transmission du mouvement : 3 types

Voici quels sont les trois types de transmission du mouvement :

  • transmission aux brosses : par galet ou courroie,
  • transmission à l'aspiration : directe,
  • transmission aux roues motrices : par galet ou courroie.

Balayeuse, autolaveuse : régulation de la puissance du moteur

Les commandes d'avance, d'arrêt et de marche arrière ou bi-vitesse se font en agissant sur des contacteurs poussoirs fugitifs :

  • ces contacteurs sont situés sur le timon, le plancher ou le tableau de bord,
  • ils alimentent ou pas le moteur électrique,
  • ils inversent le sens du courant pour déclencher la marche arrière ou augmentent la tension au moteur pour les bi-vitesses.

Transmission motorisation électrique : la vitesse de rotation du moteur

La vitesse de rotation du moteur électrique est soit :

  • commandée par un contacteur arrêt/marche mono ou bi-vitesse sur la monobrosse ou l'aspirateur,
  • commandée par un interrupteur arrêt/marche et dosée par un variateur électrique (rhéostat) qui augmente ou diminue la tension du moteur électrique pour la propulsion ou la rotation des balais.

Transmission avec motorisation thermique

Concerne les motorisations essence, gaz ou diesel.

Les machines thermiques ont un moteur identique à celui d'une voiture ou d'un camion fonctionnant à l'essence, au GPL ou au gasoil.

Transmission du mouvement et la régulation de la puissance du moteur

Il existe trois modes de transmission du mouvement pour les machines thermiques :

  • transmission aux brosses : par courroie ou hydraulique,
  • transmission à l'extracteur : directe ou par courroie,
  • transmission aux roues motrices : par convertisseur ou hydrostatique.

Comme sur la voiture ou le camion, une transmission vient amener la puissance du moteur aux roues motrices.

Les fonctions de nettoyage sont entraînées le plus souvent par courroie (brosses) ou par turbine en prise directe (aspiration).

2 types de transmission pour les moteurs thermiques

Deux types de transmission de la puissance de propulsion sont rencontrés sur ces engins :

Transmission moteurs thermiques
Type de transmission Fonctionnement Caractéristiques
Transmission par convertisseur
  • L'axe moteur en rotation est relié au convertisseur et lui envoie en continu la puissance du moteur gérée à l'accélérateur.
  • Le convertisseur autorise un couple important toujours disponible et le module selon la vitesse désirée.
  • Comme sur une boîte automatique, il n'y a pas de pédale d'embrayage mais plusieurs rapports de vitesse à sélectionner sur le tableau de bord.
  • Le convertisseur (convertisseur de couple) est l'adaptation aux engins de la boîte automatique d'un véhicule routier.
  • Système ancien et éprouvé qui laisse peu à peu la place à la transmission hydrostatique.
Transmission hydrostatique
  • Le moteur de l'engin actionne uniquement une pompe hydraulique en continu.
  • La pompe hydraulique envoie de l'huile hydraulique sous pression modulée à l'accélérateur dans un moteur hydraulique.
  • Ce moteur agit à l'inverse d'une pompe et transforme le débit d'huile en un mouvement de rotation à un essieu.
  • D'innombrables rapports de vitesse sans embrayage sont disponibles et modulables au tableau de bord ou par niveau de pression sur l'accélérateur.
C'est le modèle le plus récent et le plus souple de transmission.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !